Notre méthode

Notre méthode est essentiellement de co-production.

Il s'agit de mener des recherches en collaboration avec nos partenaires : organismes d’Etat, collectivités territoriales et locales, entreprises privées, centres de recherche, société civile.

Pour que cette co-production soit possible, la chaire a débuté ses recherches à partir de problèmes concrets des organisations, des situations réelles décrites par les partenaires. Il s’agit donc de travailler en collaboration avec différents acteurs pour résoudre des problèmes précis, posés par les partenaires. Puis, les travaux de recherche sont suivis dans leur déroulement par les partenaires.

Un comité de pilotage permet de suivre les travaux et de prendre des décision clefs. Le travail scientifique de la chaire est fondé sur des recueils d’information qualitative (observations, entretiens) et quantitative (questionnaires). Cette exploration académique est divisée en étapes pilotées par les partenaires.

L’équipe de la chaire souhaite accompagner les partenaires dans la mise en place des préconisations en matière de cybersécurité. En effet, la recherche doit aboutir à des analyses précises permettant de diagnostiquer les faiblesses dans les comportements de cybersécurité mais aussi de faire des recommandations adaptées. Un résultat de la chaire sera donc pour les partenaires le mise en évidence de méthodes de lutte (parades non techniques) contre la cybercriminalité en changeant les comportements de cyber sécurité des acteurs. Ainsi, nos résultats permettront d’enrichir les connaissances des partenaires et aussi de diffuser de bonnes pratiques en matière de cybersécurité.

Nos thèmes de recherche

Les travaux de la chaire ont comme objectif de répondre à quatre questions essentielles :

  • Quels sont les enjeux stratégiques, organisationnels, humains et sécuritaires des bouleversements consécutifs à la montée en puissance de la digitalisation, du big data et de l’intelligence artificielle?
  • Quels sont les dispositifs organisationnels des entreprises pour lutter contre les cyber risques ? 
  • Quels sont les comportements humains face aux cyber risques ?
  • Comment répondre à ces risques d’un point de vue organisationnel / humain ?
  • Comment faire prendre conscience des risques de cybersécurité ?
  • Comment changer les comportements de cybersécurité ?


Certaines des questions précédentes vont générer des sous-questions, particulières au contexte des partenaires de la chaire. Par ailleurs, la phase de diagnostic du travail empirique permettra de définir d’éventuelles nouvelles zones d’ombre en matière de cyber sécurité et par suite de nouvelles questions de recherche.